Grandeur Nature

Tout ce qui s'est passé en 2013

Festival Ventoux 2013

Cette année, pour sa 9ème édition, le Festival Grandeur Nature a installé ses projections, ses résidences et ses ateliers sur le Mont Ventoux, à la rencontre de nouveaux territoires et de nouvelles sources d’inspiration.
Le Festival Grandeur Nature nomade par essence, se déplace dans l’espace et aussi dans le temps. Outre les projections en plein air de l’été, des manifestations ont lieu du printemps jusqu’à l’entrée de l’hiver : Ateliers, expositions, résidences d’artistes… Le festival se déploie sur quatre saisons. Profitez-en !

Résidences

Du 22 juillet au 30 août

Quatre artistes en résidence d’été Grandeur Nature à Savoillans pour la réalisation d’un nouveau Sentier Art et Nature :

Flavie Van der Stigghel Née à Apt en 1984, elle vit et travaille en Provence à la rencontre de nouvelles matières. « Façonné par l’environnement, entre passé et présent, conscience et inconscience, dans l’ère avec l’air. Transcription de la pensée, d’un langage, d’une sensation.
Mon travail parle de lien et de métamorphose. ».

Jean Yves Piffard est un artiste suisse. Passionné par l’art en nature, il réalise en pleine nature des peintures, sculptures et installations.
« Ma démarche artistique se déroule dans et avec la nature. En créant dans la nature, j’accepte que rien ne m’appartienne. C’est le détachement, l’abandon sur place de la création qui retourne à sa source, la Nature… »

Jean François Marc Vit à Marseille et travaille dans le monde «…C’est un artiste libre parce qu’il est beaucoup plus préoccupé à chercher qu’à posséder, parce qu’il doute plus qu’il n’affirme, parce qu’il est beaucoup plus plein de liberté souriante que de triste conformisme. » (D’après un texte de Jean-Louis Marcos).

Vincent Escalle à l’image d’un archéologue, traque la puissance des objets (lieux, matériaux, phénomènes, mots).Il traque ce qui à l’intérieur d’eux agit caché, perpétuellement, inlassablement, ces forces invisibles qui les façonnent. Il trouve son inspiration aussi bien dans la science (physique, chimie, biologie) que dans l’histoire (naturelle, paysagère, humaine) à l’image des archéologues qui vont étudier des carottes glaciaires comme mémoire des temps passés…

Le vernissage du Sentier Art et Nature de Savoillans à eu lieu le 9 août 2013

Dix œuvres ont été réalisées in situ sur le sentier, qui sera enrichi en octobre de nouvelles œuvres, par un autre artiste en résidence d’automne :

Patrice Poutout, sculpteur, vit et travaille en Provence.« Je tente de donner vie à des choses qui raconteraient des histoires…Epurer les lignes, ôter le superflu pour toucher au squelette des choses, retrouver l’enfoui, allier le sens à la forme pour créer l’émotion du regardeur…
Une résidence d’écriture de projet aura lieu en fin d’automne. En effet, Olivier de Sépibus viendra s’imprégner du territoire pour une future œuvre 2014.

Olivier de Sépibus, plasticien, photographe, entreprend une recherche pluridisciplinaire sur le paysage (in visu et in situ). Il questionne les continuités/discontinuités physiques et d’ordre culturel dans le rapport de l’homme à la nature.

Cinéma

Du 05 au 09 août

Trois grands films ont été projetés dans les trois communes de la Vallée du Toulourenc :

  • « Les bêtes du sud sauvage », (Prix de La Révélation Cartier au Festival du cinéma américain de Deauville, Caméra d’or au Festival de Cannes et Grand prix du Jury au Sundance Film Festival), à St Léger du Ventoux le 6/8/13.
  • « Blackthorn », western atypique de matéo Gil à Brantes le 8/8/13.
  • « Samsara », documentaire aux images exceptionnelles de Ron Fricke, tourné dans 25 pays durant 5 ans, à Savoillans le 9/8/13.

Les avant programmes des trois séances ont été fidèles à la tradition de qualité de Grandeur Nature :

  • Le « mini concert paysan » de la Compagnie Cortina, extraits de films de famille tournés en Provence entre 1920 et 1980, compilés et numérisés par Serge Bulard et son équipe, projetés avec l’accompagnement de 2 musiciens à St Léger,
  • Le diaporama des « Silences du Ventoux », festival de photographies animalières et de nature ayant lieu fin juillet dans le pays de Sault,
    en présence de son fondateur et photographe Nicolas Ughetto,
  • Le court métrage « Soleil Noir », tourné dans la Vallée du Toulourenc, présenté par son auteur et réalisateur, Benjamin Behaeghels, en présence de nombre des acteurs locaux du film, à Brantes,
  • « Miscellanées », film d’animation de Anne-Lise King, produit par Grandeur Nature, de nombreuse fois primé, présenté par sa réalisatrice à Savoillans,
  • « Afghanistan : Touch down in flight » magnifique reportage de Lucas et Salomé Augustin, journalistes indépendants, primé au CNN Journalist Award 2013, également projeté à Savoillans.
-> Médiathèque

Samsara

Documentaire aux images exceptionnelles de Ron Fricke, tourné dans 25 pays durant 5 ans, à Savoillans

Miscellanées

GN 2010 – Miscellanées - Poster « Miscellanées », film d’animation de Anne-Lise King, produit par Grandeur Nature, de nombreuse fois primé, présenté par sa réalisatrice à Savoillans,

Afghanistan : Touch down in flight

« Afghanistan : Touch down in flight » magnifique reportage de Lucas et Salomé Augustin, journalistes indépendants, primé au CNN Journalist Award 2013, également projeté à Savoillans.

Blackthorn

Western atypique de matéo Gil à Brantes

Soleil Noir

Le court métrage « Soleil Noir », tourné dans la Vallée du Toulourenc, présenté par son auteur et réalisateur, Benjamin Behaeghels, en présence de nombre des acteurs locaux du film, à Brantes

Les bêtes du sud sauvage

Prix de La Révélation Cartier au Festival du cinéma américain de Deauville, Caméra d’or au Festival de Cannes et Grand prix du Jury au Sundance Film Festival Projection à St Léger du Ventoux

Les Silences du Ventoux

Le diaporama des « Silences du Ventoux », festival de photographies animalières et de nature ayant lieu fin juillet dans le pays de Sault, en présence de son fondateur et photographe Nicolas Ughetto

Mini concert paysan

Le « mini concert paysan » de la Compagnie Cortina, extraits de films de famille tournés en Provence entre 1920 et 1980, compilés et numérisés par Serge Bulard et son équipe, projetés avec l’accompagnement de 2 musiciens à St Léger